TÉLÉCHARGER SLACKWARE 14.2

Je n’ai pas testé KDE depuis longtemps, mais je pense qu’on peut tout à fait avoir le même raisonnement pour cet environnement. Mais revenons à la Slackware Current qui se trouve dans la machine virtuelle que je lui ai alloué. À noter que les anciens usages sont préservés et toujours pleinement supportés, pour faciliter les migrations et laisser le choix aux utilisateurs Patrick, qui se méfiait de PulseAudio, a finalement dû l’adopter dans cette version à cause de BlueZ et des casques audio bluetooth. Il est installé lors d’une installation complète, mais le service réseau n’est pas lancé par défaut. Depuis le 8 mai , les paquets distribués officiellement sont compressés avec xz [ 9 ].

Nom: slackware 14.2
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 70.24 MBytes

Maintenant pour quelques stats d’utilisation, allons voir sur Linux Counter ici: Si vous n’avez pas effectué de configuration réseau pendant l’installation, lancez simplement netconfig en tant que root puis. Si tu as les outils de gestion de paquets de la Slack c’est plus facile une seule commande , mais les dépendances sont les mêmes avec dialog pour la gestion en masse. Je passe sur « systemd », tu sais pas de quoi tu parles. SlackDocs Request an account.

Après une longue période de développements et de tests, Patrick Volkerding et l’équipe Slackware sont fiers d’annoncer la disponibilité immédiate de Slackware Linux Cette version succède à la Le projet Slackware édite et maintient la distribution éponyme, qui était, est et restera une distribution simple et légère, au plus près de la philosophie d’Unix slackwarw de l’esprit KISS.

Slackware met l’accent sur la stabilité du système et la distribution de logiciels en les modifiant le moins possible pour respecter slackwarf choix de leurs auteurs. En bref, Slackware propose des briques système stables et éprouvées, pour des logiciels de haut niveau dans leurs dernières versions.

Dans le but de garder la compatibilité avec les anciennes versions et pour ne pas slqckware ce qui fonctionne, Slackware propose son propre système d’initialisation, ni sysV ni systemd, uniquement composé de scripts aisément éditables.

Slackware utilise aussi son propre système d’empaquetage logiciel, lui aussi particulièrement simple et robuste. La version pour CPU d’architecture x propose le support pour l’installation et l’amorçage sur les matériels disposant d’un microcode UEFI.

Le noyau par défaut est issu de la série 4. L’ensemble du système a été compilé avec la bibliothèque GNU C 2. La gestion de haut niveau du réseau est faite par NetworkManager, celui-ci ayant été jugé suffisament simple et performant pour être intégré à Slackware. Il remplace donc les scripts maison et wicd et permet une configuration des réseaux tels que filaires, sans-fil wifi, IPv6, etc.

À noter que les anciens usages sont préservés et toujours pleinement supportés, pour faciliter les migrations et laisser le choix aux utilisateurs. Patrick, qui se méfiait de PulseAudio, a finalement dû l’adopter dans 41.2 version à xlackware de BlueZ et des casques audio bluetooth.

Slackware propose les deux environnements graphiques les plus avancés disponibles aujourd’hui: Xfce en version 4. Ses bureaux ont été choisis pour leur stabilité et leur efficacité respective. En outre, en proposant des abstractions et en suivant les recommendations de FreeDesktop, ils permettent d’avoir un bureau plug and play viable pour tous les usages de Slackware Linux.

Du côté des navigateurs Internet, ce sont Konqueror 4. Au service des développeurs, Slackware De nombreux logiciels sont d’ores et déjà disponibles pour Slackware La mise à jour depuis Slackdare contre, notez que la mise à jour directe depuis les versions 41.2 n’est pas supportée. La documentation, le Slackware Documentation Project héberge un wiki regroupant des slaclware sur de nombreux sujets et dans diverses langues.

Menu principal

AlienBob a développé la Slackware Live Edition pour non seulement tester Slackware sans installation, mais également our disposer de Plasma5, la dernière version en date de l’environnement de bureau KDE qui n’est pas inclus dans la nouvelle version.

Slackware est disponible pour les architectures Intel x86 32 bits et 64 bits. Slackware peut être achetée via le magasin du projet, sous la forme de 6 CD ou de DVD double-face, slackwwre binaires slackwar sources. Elle peut également être téléchargée directement ou via bittorrent. Il existe enfin une version LiveCD.

  TÉLÉCHARGER LEXORCISTE 1973 GRATUIT GRATUITEMENT

La communauté d’utilisateurs Slackware se retrouve et discute principalement sur le le forum Slackware de LinuxQuestions où d’ailleurs Patrick Volkerding, leader du projet, intervient de temps à autres.

Le forum francophone Slackwware est également là pour vous accueillir. Je me souviens de messages indiquant qu’il souffrait d’une maladie mystérieuse.

Slackware –

Mon moteur de recherche préféré date ça à Journal mergé dans la dépêche et correction de la typo du journal sur la version. Le projet Slackware édite et maintient la distribution éponyme, qui était, est et restera une distribution simple et légère. Slackware met l’accent sur la stabilité du système et la distribution de logiciels en les modifiant le moins possible … En bref, Slackware propose des briques système stables et éprouvées. Attends voir, t’as slackwaer fond d’écran matrix, non?

Qu’est-ce qu’ils font que Unity ou Gnome ne font pas? Bref, on lit le reste des points et on se dit: Vive le libre, on avance! Je suis content que la vénérable Slackware vive toujours et soit à jour mais il ne me viendrait pas à l’idée une seconde de la conseiller à qui que ce soit n mais aussi, d’en faire l’éloge en trollant – implicitement – les autres. C’est bien, du contenu pour le contenu.

Et il n’y a pas de système de dépendance de série ce qui t’évite certaines dépendances inutile mais peu poser des soucis de cohérances en cas d’oublis de paquets, c’est vraiment bien pour comprendre les interactions entre les paquets je recommande a slaackware power user et le mode d’installation pas a pas avec affichage de la doc de chaque logiciel est pationnante si on aime la lecture.

Sur le DVD il y a les versions 32 et 64 bits, avec les sources des logiciels installés. Aucun slackwarf lancé au démarrage, à part ceux que tu sélectionnes à l’installation: Environ paquets dans les slackbuilds.

slackware 14.2

La version 64bits avec compatibilité 32bits aisée à mettre en place si besoin. Sur un serveur, les paquets à rajouter sont peu nombreux, par exemple chez moi j’ai juste ajouté openSMTPD, dovecot, bottle, ferm, redis et syncthing.

Installer un serveur de réseau local Slackware 14.2

Et il n’y a que les deux premiers que je pourrais préférer avoir d’origine, à la place de sendmail, le reste c’est vraiment du besoin spécifique, et dispo en slackbuild donc aisé à installer. Alors, déconnecté de la réalité? Trouve-moi un truc pertinent que je ne peux pas faire avec ma Slackware. Et je n’ai pas de fond d’écran animé, ni d’économiseur d’écran, je me demande bien à quoi ça peut servir à part à les montrer aux copains…. Sérieusement, les différences entre distribs se font rarement sur le fait que les logiciels sont à jour ou pas, ou sur la troisième décimale de la version du kernel.

La Slackware t’offre une base très solide sur laquelle construire ce que tu veux, alors qu’Ubuntu t’offre une expérience utilisateur complète en te laissant le moins de choix possibles pour ne pas te perdre, et te tenir par la main dès le début.

Quant-à la Debian, elle cherche à être utilisable à l’identique partout et à fournir tout les outils dont tu pourrais avoir besoin. Elle est surtout là la différence, et je ne critique pas Ubuntu ou Debian pour leurs choix. Je suis surtout surpris que ton avis soit aussi agressif et que tu craches sur une philosophie différente de celle que tu pratiques sous prétexte que tu as une vision étriquée de ce que devrait être Linux sur le Desktop. C’est prétentieux, hautain, intolérant et blessant.

Achètes-toi de l’ouverture d’esprit, et par pitié pas à la hache. Remballe ta bile aussi, laisse le venin aux vipères. Tu parles de serveur, puis de bureau et tes calculs d’épicier sont ridicules lorsque tu as un gestionnaire de paquet performant et automatique.

  TÉLÉCHARGER POPULOUS A LAUBE DE LA CRÉATION GRATUITEMENT GRATUITEMENT

Et pareil pour ta tirade sur Debian, enfin Ubuntu, qui t’empêcherait de faire ce que tu fais. Tu veux du calcul? Mon Ubuntu en mode bureau avec toutes mes applications un paquet! Tu m’as l’air un peu psycho-rigide et prétentieux, tiens, t’as audité le code de Patrick? Toi qui veut être maître de ta machine à tous prix. Risible 1 APT est toujours là, donc tu peux déinstaller et installer d’autres trucs et si pas suffisant, tu as les PPA, c’est déconcertant de faciliter.

Ça montre bien la flexibilité de cette dernière. Ma plus vieille machine est dePentium M 2. Serveur donc, car il ne me viendrait pas l’idée d’utiliser Firefox ou Chrome sur une machine pareille, parce que ce sont eux les goulots, néanmoins si c’est pour surfer sur du HTML sans.

JS et sans video, oui, c’est faisable, mais du coup, un elinks c’est suffisant. Je passe sur « systemd », tu sais pas de quoi tu parles.

slackware 14.2

Openstack et autres techno Cloud? Sans avoir à bidouiller? Comme tu mélangeais allègrement serveur et bureau, je me permet donc. Ben oui je pense que ça se confirme, tu n’as pas idée de ce qui est disponible de l’autre côté, tu es resté dans ton coin de linuxien de la période que j’appellerai « pre-mobile », plus ou moins tournant Mais ne prétend à la flexibilité ou robustesse comme avantage de Slackware sur le reste.

Ils sont différents, et je préfère ceux de la Slack pour un certain nombre de raisons, qui n’incluent évidement pas la gestion de dépendances. Mais jamais je ne m’amuserais à dire que slackwzre. Tu peux plus facilement créer une installation minimaliste, avec strictement le nécessaire en utilisant une Debian.

Mais c’est parce que dans sa situation précise, que l’OS prenne 1Go ou 6Go je m’en moque.

C’est un point positif pour Ubuntu, dans un segment plutôt large du marché. On peut s’amuser à compter les dérivées de la Slackware aussi, largement plus nombreuses rapportées au nombre d’utilisateur, alors laquelle est la plus flexible?

Difficile à dire hein? Pour chacun ça sera celle dont il a l’habitude, et c’est tout…. Et c’est tout à fait utilisable, je dois être patient quand je réencode des vidéos p vers du p parce que la carte vidéo est incapable de lire même le p slackwrae flancher, mais je peux le faire quand même.

Alors quoi, sous prétexte 1.2 la machine est vieille je ne devrais plus l’utiliser pleinement encore aujourd’hui? Je ne connais pas du tout OpenStack, comment te répondre alors? Il vient de me falloir à l’instant moins de deux minutes pour créer un paquet Slackware et l’installer. Skackware le reste, encore une fois, je ne connais pas, mais c’est de l’admin owncloud, ça n’a pas de raison d’être fondamentalement différent d’une distrib à l’autre….

Deux minutes pour trouver cette page: Mais bon, configurer un Apache aussi nécessite de savoir ce que l’on fait à un moment… Ou n’importe quel logiciel serveur d’ailleurs. Ah, est-ce que pour toi télécharger des sources, les compiler et les installer c’est de la bidouille? Si oui, on s’est mal compris depuis très très longtemps: Et ça c’est l’utilisation normale de la Slackware.

Et non, jamais personne n’a prétendu que c’était à la portée de tout le monde ni pensé pour tout le monde. La Slackware c’est ça, tu édites tes fichiers de conf à la main, si pour toi c’est une étape rebutante, il faut t’arrêter bien plus tôt dans la discussion, passe ton chemin, cette distribution ne te parlera jamais!

slackware 14.2

Qui a parlé de flexibilité? J’ai parlé d’une base robuste sur laquelle construire quelque chose.

Author: admin